réseau de franchise wedding planner

Réseau de franchise Wedding Planner : qu’en penser ?

Aujourd’hui, je voudrais vous parler du réseau de franchise Wedding Planner. Vous êtes un petit nombre à vous poser la question à un moment donné de la construction de votre projet.

Cependant, j’ai un avis très tranché sur la question. Je me suis dit que l’article ne serait alors pas très pertinent ni objectif.  En effet, si vous me lisez depuis un moment, ou si vous me connaissez personnellement, vous savez que les avis tranchés, c’est ma marque de fabrique. Mais vous savez donc aussi, que je suis une personne qui essaie d’être juste et bienveillante. En tout cas, je fais de mon mieux pour y tendre. Et, malgré mes points de vue, je sais accepter le débat bienveillant que je trouve souvent très constructif.

C’est comme ça qu’au détour d’une conversation, Nathalie et moi avons décidé d’écrire cet article à 4 mains. Nathalie a rejoint l’IWI en 2016 pour y suivre une formation Wedding Planner, et depuis elle ne cesse d’évoluer. Son parcours est extrêmement inspirant. Je suis fière de compter une Wedding Planner comme elle au sein de notre réseau. C’est l’une des premières de notre école à avoir développé un réseau de franchise Wedding Planner : Étoile d’un jour. De plus, un peu par hasard, après avoir décidé d’écrire cet article, une toute fraîche certifiée, qui a suivi sa formation intégralement en ligne, a rejoint son équipe !  Une occasion supplémentaire de vous montrer, qu’à l’IWI, les opportunités liées à notre réseau sont nombreuses.

Bref, nous allons d’abord définir ensemble ce qu’est un réseau de franchise Wedding Planner. Puis, je présenterai mon avis dans un premier temps. Nathalie vous fera part du sien, dans un second temps. Sachant, que nous avons décidé d’écrire à l’aveugle, sans nous concerter ou modifier nos écrits après relecture.

Un réseau de franchise Wedding Planner, c’est quoi ?

Avant toute chose, il est indispensable de définir clairement le cadre de cet article. Prenons un petit temps pour expliquer clairement ce qu’est un réseau de franchise Wedding Planner. Et voir quels sont ses enjeux dans un projet de création d’entreprise.

Qu’est-ce qu’une franchise Wedding Planner ?

Une franchise Wedding Planner est un contrat par lequel, une agence A, met à la disposition d’une Wedding Planer B, son savoir-faire, son image, son « business model » en contrepartie d’une rétribution financière.

Plus concrètement, une franchise est un accord par lequel un·e Wedding Planner expérimenté·e partage son savoir-faire, l’image de sa marque, ses outils commerciaux et son mode de fonctionnement, à un·e porteur·se de projet.

Un réseau de franchise est donc généralement un groupe de Wedding Planners franchisé·e·s qui travaillent sur un même modèle d’entreprise, dans des secteurs géographiques différents, et partage une même marque créée par un·e Wedding Planner franchiseur.

La rétribution financière se compose d’un droit d’entrée et de ce qu’on appelle des royalties annuelles (un pourcentage du chiffre d’affaires).

Réseau de franchise Wedding Planner, mes réticences

La notoriété de l’agence ‘franchiseur’

L’une des raisons principales de choisir l’entrepreneuriat via la franchise est d’utiliser la notoriété d’une marque. En effet, tout l’intérêt d’une franchise est de pouvoir revendiquer une marque connue par le cœur de cible sur un marché donné.

Or, dans le domaine de l’organisation de mariage les futurs mariés ne connaissent aucune ‘marque’, aussi réputée soit-elle. C’est d’autant plus vrai s’il s’agit d’une marque présente dans une autre région. Localement, les futurs mariés qui démarrent l’organisation de leur mariage ne connaissent pas forcément de marque d’agence de Wedding Planner. Pourquoi ? L’organisation d’un mariage est souvent unique dans la vie. Ce n’est donc pas un domaine ‘commercial’ qui peut utiliser la ‘fidélisation’. Sur le marché du mariage, on ne peut donc pas compter sur cet élément. Le cœur de cible est essentiellement composé de nouveaux clients qui ne connaissent pas du tout le marché. Contrairement à d’autre marché comme celui de la restauration, par exemple (la franchise Mac Donalds, pour ne pas la citer).

L’expérience et une bonne réputation seront tout de même importantes au moment où les mariés feront leur choix, certes. Mais ce ne sont pas des éléments qui permettront de vous trouver, par le biais du nom de la marque. À ce niveau, seul de travail continuel de communication sera efficace (SEO, Community management, …). Ceci est d’autant plus vrai pour des marques issues d’une autre zone de chalandise. Car la notoriété d’une agence de Wedding Planner est très locale.

Être Wedding Planner, une marque humaine avant tout

Le métier de Wedding Planner est un métier indépendant et humain avant tout. Souvent l’image de marque est extrêmement rattachée à la personne. Mais pour qu’une franchise fonctionne, il faut impérativement que la marque soit détachée de son créateur. Afin qu’elle puisse facilement se développer avec d’autres ‘visages’. Si le visage de la marque est trop associé au visage du Wedding Planner qui l’a créé, ce ne sera pas un point fort pour la franchise.

Or, pour le moment dans le secteur de la franchise Wedding Planner, il me semble que les fondateurs sont beaucoup mis en lumière dans la communication. C’est tout à fait légitime et humain d’être fière de ses accomplissements et vouloir être présent. Mais pour qu’une franchise fonctionne, il faut savoir se mettre en retrait pour laisser la possibilité à ses franchisés de rayonner par eux-mêmes.

Si vous êtes un· futur·e franchisé·e, soyez attentif à ce détail. Il sera difficile de vous approprier la marque, si le·a fondateur·rice est omniprésente dans la communication de la marque et que son tempérament est trop lié à l’entreprise.

Réseau de franchise Wedding Planner : l’accompagnement ciblé du franchisé

L’intérêt d’une franchise serait aussi d’être formé et accompagné dans le projet. Là, je ne vais pas du tout être objective, puisque mon métier est de vendre de la formation. Je préfère vous prévenir !

À mon point de vue, il est préférable de suivre une formation indépendante avant de s’intéresser à une franchise. Une formation au sein d’une école vous donnera une vision large du métier et une certification. Cela vous apportera une certaine liberté, au-delà de la franchise.

En effet, dans le cadre d’une franchise, vous serez formé·e à la méthodologie de l’agence mère. Ce ne sera donc pas une formation qui balayera toutes les dimensions du métier, mais uniquement celles nécessaires au positionnement de la franchise.

Mais aussi, le contrat de franchise contient des clauses de propriété intellectuelle, pour protéger le savoir-faire de l’entreprise mère. Ce qui est tout à fait légitime. De ce fait, si la franchise ne fonctionne pas (non pas du fait de vos compétences, mais pour des raisons de comptabilité avec la marque), vous pourrez difficilement vous lancer seul·e après ça. Il sera difficile de vous détacher de la seule vision du métier que vous avez apprise. Le suivi d’une formation indépendante vous aura permis d’avoir une vision large du métier. Mais aussi, de pouvoir vous détacher plus facilement d’une franchise.

Les valeurs de l’agence Wedding Planner

L’un des points négatifs de la franchise est de devoir respecter à la lettre le positionnement, la méthodologie et les valeurs définis par le franchiseur. Cette contrainte est souvent minimisée au vu des avantages apportés par la franchise, en contrepartie. Il faut donc s’assurer que les avantages sauront compenser ces contraintes. Et cela ne me semble pas toujours être le cas dans le domaine de la franchise Wedding Planner.

En effet, comme déjà dit récemment, le métier de Wedding planner est un métier humain avant tout. La personnalité du Wedding Planner est une part importante du positionnement de l’activité.  Arriverez-vous à rentrer dans le moule construit pas un·e autre ?

Mais aussi, ce que recherche les futur·e·s Wedding entrepreneur·e comme vous, après des années de salariat, c’est la liberté ! Est-ce que la franchise répondra à ce besoin de liberté qui vous a amené à réfléchir à cette reconversion professionnelle ?

L’aspect juridique et financier du contrat de franchise

Enfin, le dernier point sur lequel je souhaite attirer votre attention, c’est l’aspect juridique d’une franchise. C’est un peu plus complexe que de devenir auto-entrepreneur·e.

En effet, du côté franchiseur, tout est prêt, et cela parait simple. Mais c’est un engagement juridique complexe.l me semble indispensable d’être accompagné·e d’un juriste (de votre côté), dans toute cette démarche.

Ce qui ajoute des coûts au projet, déjà élevés en passant par une franchise.

Il faut effectivement aussi bien comparer le prévisionnel financier, en passant par une franchise et sans passer par la franchise. Le coût de la franchise sera-t-il rentabilisé ? Alors effectivement, sur les premières années, le démarrage sera sans doute plus rapide.

Mais à long terme, le nombre de mariages que vous pourrez organiser restera limité à ce que vous pouvez faire ‘humainement’. C’est-à-dire entre 12 et 15 mariages. C’est encore une des raisons pour laquelle je pense que le concept de franchise n’est pas adapté au Wedding Planning. Pour reprendre l’exemple de la restauration, effectivement si la marque peut apporter, sans rien faire, 50% de clients en plus, c’est gérable et attendu. Pour le cas de l’organisation de mariage, si par vous-même et votre travail vous remplissez déjà votre saison, que ferez-vous des mariages apportés par la franchise ? Vous devrez en décliner mais, malgré tout, régler les royalties.

Pourquoi peut-il être intéressant d’intégrer un réseau de franchise Wedding Planner ?

Vouloir exercer le métier de wedding planner sans passer par la phase de « créateur »

Beaucoup de personnes me contactent car elles souhaitent devenir Wedding Planner. Cependant, le fait de partir d’une page blanche les effraie souvent. Il y a également des personnes douées dans le métier mais qui ne sauront ou ne voudront pas se mettre en avant ou réunir les outils nécessaires pour créer une marque de A à Z. Rejoindre un réseau qui possède déjà sa marque et qui a su la développer peut alors être intéressant. Il faut savoir que, lorsqu’on se lance à son compte, on n’exerce pas uniquement le métier de Wedding Planner. On doit aussi être un peu Webmaster, community manager, agence de communication etc… Cela s’apprend, bien évidemment, mais cela n’intéresse pas tout le monde.

Au sein d’un réseau, c’est la marque qui s’occupe de tout ça : le site avec la maintenance, le renouvellement des noms de domaines, l’hébergement, les mises à jour, la communication sur les réseaux, les campagnes de publicités payantes… Cela n’empêche pas que les nouveaux affiliés doivent créer juridiquement leur entreprise et en devenir gestionnaire. Mais ils ont plus de temps à consacrer à leur métier puisqu’une grosse partie de l’administratif et de la communication est gérée par la marque.

Se sentir rassuré·e et entouré·e au sein d'un réseau de franchise Wedding Planner

La plupart des personnes qui rejoignent un réseau le font aussi parce qu’elles sont rassurées de savoir qu’il y a un soutien de la part de la marque et un réseau d’entraide avec les autres affiliés. Quand on se lance seul, on est souvent en proie à d’énormes doutes. Il n’est pas toujours évident d’appeler des collègues Wedding Planner qui, même si elles sont sympas, sont finalement souvent des concurrentes.

De plus, pour celles qui acceptent d’aider, vous pourrez difficilement obtenir autant d’informations dont vous aurez besoin au risque d’abuser et de vous faire envoyer balader. Un bon animateur de réseau est censé pouvoir vous suivre et vous aider dans toutes vos démarches. Si vous butez sur un projet, vous pouvez vous appuyer sur l’expérience de cette personne et des autres affiliés du réseau. Si jamais il vous arrive quelque chose et que vous n’êtes pas en état de coordonner le mariage, vous savez que vous pouvez trouver rapidement une solution grâce au réseau ce qui permettra également de rassurer vos futurs mariés avant signature.

 

Bénéficier d’outils déjà prêts à être utilisés

Si vous suivez une formation classique de quelques semaines pour devenir Wedding Planner, vous aurez de bonnes bases pour vous lancer mais on ne vous apprendra pas à devenir chef de projets (NDLR et mise à jour 2021 : sauf si vous suivez le programme WedSKILLS® et sa formation en Wedding Management). Or Wedding Planner c’est un métier de chef de projet. Il vous manquera donc les outils et les conseils pour cela. Si vous avez déjà exercé un métier similaire vous devriez vous en sortir. Mais les personnes qui se reconvertissent n’ont pas toujours ce bagage. Donc, au fur et à mesure du développement de mon activité, j’ai dû créer mes propres outils pour pouvoir gérer 15 mariages complets en même temps. Au début, on se fait des petits cahiers, ou des notes. Puis au fur et à mesure que l’entreprise prend de l’ampleur on se rend compte qu’il faut développer des outils plus performants pour éviter les erreurs et optimiser son temps.

Dès ma 2e année, j’ai eu la chance de remplir ma saison avec une quinzaine d’organisations complètes. Cependant, je ne me suis jamais sentie aussi désemparée que cette année-là. Je courrais après le temps. Je n’avais pas les outils adéquats pour optimiser mes tâches. Et pour suivre mes mariés en maintenant le niveau de service que je souhaitais leur offrir. Mais grâce à ces expériences, j’ai pu créer les outils dont une Wedding Planner peut avoir besoin (autant pour le suivi des projets que pour le côté juridique tel que devis, contrats…) et je les transmets aux personnes de mon réseau afin qu’elles soient efficaces plus rapidement que je ne l’ai été, l’objectif étant de toujours satisfaire les futurs mariés.

Économiser de l’argent

Pour les personnes qui décident de créer leur activité de Wedding Planner comme on crée n’importe quelle entreprise, il faut savoir que cela représente un certain investissement de départ. Certes, nous avons la chance d’exercer un métier de service qui ne nécessite pas autant d’argent de départ qu’un métier de commerçant mais il y a des coûts à ne pas négliger. Quand on intègre un réseau, il y a bien évidemment des droits d’entrée à payer.

Certains réseaux se placent très haut au niveau prix. Et je vous l’accorde, dans ces cas-là cela n’est pas très avantageux. Selon moi, selon la marque, les droits ne devraient pas dépasser les 10 000€. Si tel est le cas, il faut donc prendre en compte que ces droits d’entrée vous évitent de payer des frais que vous auriez eu seul tel qu’un site web, une création d’identité de marque, dépôt de marque, hébergement du site …

Et surtout, vous serez accompagné pour créer votre prévisionnel financier. Et la marque saura vous conseiller sur les investissements à prévoir et ceux à éviter. Dans mon cas par exemple, j’ai dépensé énormément d’argent dans divers moyens de communication avant de pouvoir conclure sur l’efficacité des uns et des autres. Vous pourrez éviter ces déboires. Ensuite, vous aurez donc une commission sur votre chiffre d’affaire à payer à la marque et peut-être des frais fixes pour couvrir les frais de communication et autres que la marque gère pour vous. Si le réseau est bien construit, il devrait pouvoir vous facturer une somme qui sera moins importante que ce que cela vous aurait coûté seul.

Gagner du temps en obtenant des contrats plus rapidement que si on était seul·e

Entre le moment où j’ai commencé à créer mon entreprise et mon premier événement sous contrat, il s’est passé 1 an et demi. Pendant tout ce temps, je développais mon image, ma marque, mon réseau et mon référencement. Les personnes qui ont rejoint mon réseau ont eu leurs premiers événements dès la saison qui a suivi. Elles se sont toutes lancées en Janvier à chaque fois. Cela pour deux raisons. La première est que si vous êtes proche d’une Wedding planner qui exerce depuis plus longtemps, elle peut alors vous sous-traiter des contrats qu’elle ne peut pas honorer.

La deuxième, et bien évidemment la principale, est que les mariés vous trouveront plus facilement puisque vous bénéficiez du référencement de la marque. Et qu’ensuite, une fois qu’ils vous ont trouvé, l’image sérieuse que renvoie un réseau vous permettra de faire pencher la balance en votre faveur et signer plus facilement des contrats que si vous débutez totalement.

En conclusion …

J’attire votre attention sur le fait que les arguments que j’ai développés ici s’appuient sur le fonctionnement de mon réseau. Je sais que tous les réseaux ne fonctionnent pas de la même façon. Tous les réseaux n’ont pas tous la même éthique. Il faut donc bien faire attention à tous ces détails avant de s’engager. Je précise également que, certes un réseau devra vous former. Mais cela n’est pas incompatible avec une formation de Wedding Planner en amont. Sur les 4 personnes de mon réseau, 2 avaient suivi une formation similaire à celle que j’avais suivie avec l’IWI. Et une avait un Bachelor en événementiel. La formation que je leur ai dispensée en intégrant le réseau a été bien plus courte et plus ciblée afin de les rendre opérationnelles dès le début.

En conclusion, intégrer un réseau présente en effet beaucoup d’avantages, mais cela ne correspond pas à tout le monde. Il y a des personnes qui sont très indépendantes qui ne vont par exemple pas du tout se retrouver dans ce modèle. Ou d’autres qui vont vouloir créer leur marque, leur « bébé » et le porter le plus loin possible. Mais pour toutes les personnes à qui les arguments que j’ai présentés parlent, il se peut que ce soit une bonne solution pour pouvoir exercer le métier de Wedding Planner un peu plus sereinement qu’en se lançant seul.

1 réflexion sur “Réseau de franchise Wedding Planner : qu’en penser ?”

Laisser un commentaire