approche commerciale bienveillante

Wedding Vendor : 2 livres inspirants pour une approche commerciale bienveillante

La bienveillance c’est un terme que nous entendons de plus en plus dans le milieu professionnel.  Être un·e Wedding vendor bienveillant·e tout en essayant de convaincre quelqu’un d’acheter notre service ou notre produit est-ce possible ? Et si oui, comment faire ?

J’avais déjà abordé le thème de la bienveillance dans l’industrie du mariage, sur mon blog personnel, et, cette fois, je vous présente donc deux livres pour vous aider à maintenir des relations bienveillantes avec vos clients.

Parce qu’il ne suffit pas d’être gentille pour être bienveillant. Il ne suffit pas non plus de ne pas être malveillant pour être bienveillant. Être bienveillant ce sont des actions volontaires et conscientes qu’il faut apprendre à mettre en place dans son quotidien d’entrepreneur·e et de vendeur·euse.

"L'antiguide de la manipulation : Devenez un manipulateur bienveillant et déjouez les manipulateurs toxiques !

Bon, si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, vous avez pu remarquer mon admiration pour Fabien Olicard et son travail.
Je trouve tous ces ouvrages intéressants pour les entrepreneurs. Et en particulier son anti-guide de la manipulation qui est vraiment une grande source d’outils pour les entrepreneurs qui veulent être des commerciaux bienveillants.
Ce livre nous apprend, entre autres, que la bienveillance, ça s’apprend ! Parce que non, nous ne sommes pas bienveillants naturellement.

Découvrons rapidement comment se livre vous aidera à être, un peu plus chaque jour, un·e Wedding vendor bienveillant·e !

Wedding vendor bienveillant : attention aux biais cognitifs

Les biais cognitifs nous empêchent parfois d’être bienveillants. En effet, nous sommes tous victimes de nos biais cognitifs.

Mais au fait, c’est quoi un biais cognitif ? Le biais cognitif pour faire court et simple, c’est un raccourci que prend notre cerveau pour gagner du temps et de l’énergie. En effet, un peu comme un ordinateur, notre cerveau à enregistrer de nombreuses situations. Cette expérience lui permet d’utiliser des raccourcis, qu’il juge utiles, pour certaines actions. Dans un certain nombre de cas, ces raccourcis sont utiles, mais dans d’autres il nous faut faire des erreurs.

En bref, les biais cognitifs sont des automatismes. Un grand nombre de nos actions quotidiennes sont des automatismes. Ces automatismes peuvent parfois représenter un comportement peu bienveillant dans les relations avec nos clients.

Baignés dans le marketing depuis touts petits

Depuis tout petit nous sommes baignés dans le marketing. Tout ce qui nous entoure est du marketing. Nous avons intégré complètement de nombreuses techniques commerciales peu bienveillantes. Et ces techniques, nous les réutilisons inconsciemment en tant que Wedding entrepreneur·e ou commercial·e dans notre entreprise. Là encore, il s’agit donc d’automatismes qu’il va falloir déconstruire.

Dans son anti-guide de la manipulation, Fabien Olicard nous explique donc tout ça plus en détail. Il décortique de nombreuses situations concrètes de la vie courante qui peuvent facilement être transposées au milieu professionnel, et dans notre quotidien de Wedding vendor, à mon point de vue.

Vous serez surpris·e de constater à quel point nous sommes tous un peu des manipulateurs sans nous en rendre compte et pensant à tort être des Wedding vendors bienveillants.

Fabien Olicard nous transmet de nombreux outils pour rester vigilant et tenter de manipuler le moins possible nos interlocuteurs.

Il nous met en garde aussi contre des manipulations à notre encontre.

"Les quatre accords toltèques"

Le livre “Les quatre accords toltèques” est un ouvrage mondialement connu. Vous avez sans doute peut-être déjà entendu parler de cette philosophie.
Ce sont quatre principes de vie ou plutôt 4 principes relationnels très simples, mais très efficaces. Respecter simplement les quatre règles dans notre quotidien et nos relations nous aide grandement, à mon point de vue, à être bienveillant·e·s. 

Premier accord : que votre parole soit impeccable

Grâce à ce premier accord, qui constitue le premier chapitre, nous comprenons à quel point nos jugements peuvent avoir un impact négatif sur les personnes qui nous entourent.

les quatre accords toltèques

Deuxième accord : quoi qu'il arrive n'en fais pas une affaire personnelle

Cet accord est vraiment très intéressant pour tous ceux qui veulent vendre leur service. Cette partie de l’ouvrage nous explique que les jugements de nos interlocuteurs ne sont que les projections de leurs propres peurs. Il ne faut donc jamais rien prendre pour nous, personnellement. Par exemple, une personne qui pourrait émettre une objection lorsque nous lui présentons notre service ne critique pas forcément notre travail, mais exprime uniquement ses propres peurs et angoisses.
Il faut donc analyser tous les jugements de nos interlocuteurs en ce sens. Ce qui nous permettra de mieux répondre à leurs attentes plutôt que de nous vexer ou de renchérir avec tout un tas d’arguments commerciaux.

Troisième accord : ne fais pas de supposition

C’est un accord qui m’a personnellement beaucoup aidé au quotidien. Avoir une très forte empathie est plutôt très positif, mais parfois cela peut conduire à des malentendus. En effet, ressentir les appréhensions ou la gêne d’une personne face à nous peut nous amener à faire de très nombreuses suppositions sur les raisons de ce malaise.

Comprendre ce que nos interlocuteurs ressentent ce n’est pas être voyant et savoir pourquoi. Faire les suppositions et se créer des scénarios mentaux peut vite nous amener vers une voie qui n’est pas la bonne. Ne pas faire de supposition nous oblige à avoir une communication claire et à poser des questions à notre interlocuteur pour être sûr·e·s de pouvoir lui faire une proposition qui répond réellement à son besoin et pas à ce que nous pourrions supposer.

Bien que ce soit facilitant d’être très empathe pour être un·e Wedding vendor bienveillant·e, il faut utiliser cette empathie uniquement pour ressentir le moment où il est opportun de poser une question concernant une éventuelle émotion que nous pourrions avoir captée. Avoir ressenti l’émotion de notre interlocuteur sans en connaître la raison et se faire des films n’a aucun intérêt. Vous en avez sans doute déjà fait l’expérience ! 

Quatrième accord : faire toujours de son mieux

C’est un accord également aidant dans les relations commerciales avec nos clients. Il nous invite à être bienveillants, à donner notre maximum pour satisfaire nos clients, mais aussi à savoir connaître nos limites et être transparents sur celles-ci avec nos prospects.

Quelques conseils pour développer des compétences en approche commerciale bienveillante

Comme tout le monde, je suis victime de mes biais cognitifs, du marketing qui m’entoure, mais aussi de mes émotions. Je travaille moi-même à tenter d’être chaque jour un peu plus bienveillante !  Et voici quelques pistes de travail. 

Ne pas utiliser les biais cognitifs à l'encontre de nos futurs clients

Il existe beaucoup de conseils en négociation commerciale qui présentent des biais cognitifs sur lesquels vous pourriez vous appuyer pour faire signer votre prospect. Idéalement, il serait mieux de ne pas suivre ces conseils. Tout en restant naturel·le et fidèle à nous-mêmes bien sûr. 

Par contre, connaitre le fonctionnement du cerveau pour apporter quelque chose de positif à nos clients, ça, c’est autre chose ! Pour ma part, mon métier est de faire de la pédagogie. J’utilise donc tous les jours mes connaissances en la matière pour vous aider dans vos apprentissages et l’acquisition de compétences. Mais aussi, faire un peu de ‘psychologie’ lorsqu’on est face à des couples de futurs mariés submergés par l’émotion, peut-être très favorable pour eux ! 

En bref, il faudrait essayer de ne pas utiliser consciemment certaines techniques pour faire prendre à nos interlocuteurs des décisions qu’ils n’auraient peut-être pas prises et qui sont principalement dans notre propre intérêt. 

C’est un principe assez simple à suivre, je trouve ! 

Wedding vendor bienveillant : être à l'écoute

Il est vrai que je le répète beaucoup, mais pour moi, l’écoute est l’outil principal du Wedding vendor bienveillant ! Lorsqu’on se focalise sur le fait d’être à l’écoute : 

  • on ne se prépare pas mentalement à répondre et à trouver un nouvel argument, on ne fait qu’écouter : ce qui nous amène à poser d’autres questions plutôt que de parler inlassablement de nous et de notre service;
  • on fait naturellement preuve d’empathie et nos prospects le ressentent;
  • on est donc en mesure de mieux répondre aux besoins en présentant simplement nos services correspondants de manière claire; 
  • on sera davantage en mesure de présenter en quoi notre service pourra répondre à leur besoin 

Laisser un commentaire