pyramide wedskills

Comprendre la pyramide WedSKILLS®

Toutes mes connaissances en pédagogie et ingénierie de formation, mon expertise dans les nouvelles carrières de l’industrie du Mariage, et mes intérêts personnels pour la psychologie cognitive, m’ont amenée à visualiser intuitivement cette pyramide, lorsque je travaillais sur la mise en place de notre nouvelle pédagogie digitale. 

Chaque niveau correspond à la fois à un pôle de compétences du Wedding Planner/Désigner mais distingue également les différents postes qui peuvent être exercés indépendamment des autres.

Enfin, de manière globale, l’ascension de la pyramide correspond à la montée en compétences progressive des Wedding Planners/Designers et à l’évolution de leurs aspirations.

Base de notre programme qui porte le même nom, comme vous l’aurez compris, la pyramide WedSKILLS® est bien plus que ça !

Découvrez comment elle a été pensée et pourquoi. Et comment elle peut être utile à l’ensemble de la profession. 

Sources d’inspiration

Elle trouve son origine à travers 2 théories d’ingénierie de formation, science de l’éducation et d’andragogie (pédagogie pour adultes). Mais surtout, elle s’appuie sur mon expertise de Wedding Business Consultante, issue de mon observation de l’évolution des nouveaux métiers du mariage, en France et en Europe francophone, depuis plus de 15 ans. 

Et enfin, c’est aussi une prise en compte de la pyramide de Maslow.

Typologie des savoirs de De Ketele 

Tout formateur professionnel, professionnel de l’éducation et/ou conseiller d’orientation professionnelle connait cette typologie. 

Dans les années 70-80, on voit apparaître une conception anglo-saxone des savoirs professionnels que nous connaissons tous : « hard skills » et « soft skills ». 

Puis, cette vision va être affinée. Dans les années 80-90, Jean-Marie De Ketele, chercheurs en sciences de l’éducation, va apporter des définitions plus précises à la catégorisation suivantes : 

Savoir, Savoir-faire, Savoir-être, Savoir-devenir. 

La taxonomie de Bloom

C’est aussi un outil de travail indispensable pour tous les formateurs. 

La taxonomie de bloom est un outil pédagogique qui classifie les niveaux d’acquisition des compétences. Bref, c’est un peu le schéma d’apprentissage d’une compétence : des objectifs les plus simples aux objectifs les plus complexes.

La pyramide de Maslow

Personnellement en permanente quête de moi, en quête de sens, en quête de mes aspirations profondes, la pyramide de Maslow m’a aidé à comprendre les aspirations de l’Homme qui impactent ses choix professionnels. Penser le dernier niveau de la pyramide est aussi une réflexion sur le besoin d’évolution d’un Wedding Planner expérimenté. Un besoin que j’ai personnellement observé évoluer. 

« Devenir le meilleur de soi-même », Abraham Maslow. C’est un livre qui m’a beaucoup apporté. Comme beaucoup, j’avais d’abord envisagé la pyramide de Maslow sous l’angle du marketing. Et ce livre m’a fait découvrir que, Maslow étant psychologue et psychiatre, sa théorie générale du besoin n’a rien à voir avec le marketing. Elle a d’abord été pensée pour une meilleure compréhension des aspirations de chacun (besoins, motivations, et ‘nature humaine’). Cela m’a amené à mieux comprendre ma propre quête de sens, mais surtout à mieux comprendre les aspirations des personnes qui m’entourent dont les personnes en formation. En effet, une formation en reconversion professionnelle est un moment privilégié d’expression des aspirations. 

Cette compréhension, a donc aussi contribué à ma conceptualisation de la pyramide WedSKILLS®. 

S.K.I.L.L.S comme compétences

S comme start

Commencer. C’est le premier niveau de la pyramide. Avant d’envisager l’acquisition de différentes compétences qui permettront d’exercer un métier ou occuper un poste, il me semble primordial d’en appréhender correctement les aspects et s’assurer que ce projet est en adéquation avec qui nous sommes et nos capacités acquises jusqu’alors.

Bref, on découvre

certification wedstarter

K comme Knowledge

Connaissances. C’est le deuxième niveau de la pyramide. Passée la découverte, il est temps d’acquérir le socle de connaissances fondamentales nécessaire à l’acquisitions des compétences. Maîtriser le vocabulaire et les terminologies qui seront employés aux étapes suivantes, comprendre les notions de base, …

On se trouve plus au moins aux premiers niveaux de la taxonomie de bloom : connaissance et compréhension.

Bref, on acquiert un savoir.

certification wedconsultant

I comme imagine

Imaginer. C’est le troisième niveau de la pyramide. Une fois le socle de connaissances bien en main, on peut commencer à véritablement acquérir des compétences liées à la mise en application de ce savoir. Dans le métier de Wedding Planner/Designer, il s’agira de compétences en gestion de projet. À ce stade, on poursuit l’ascension de la taxonomie de bloom. On continue à engranger des connaissances et à améliorer notre compréhension, mais on commence aussi à mettre en application et à analyser la situation.

Bref, on acquiert un savoir-faire.

certification wedmanager

L comme Labelling & packaging

Étiquetage et emballage. C’est le quatrième niveau de la pyramide. Après avoir acquis un savoir et un savoir-faire, il va falloir apprendre à le transformer en un produit et à le vendre. Il s’agit d’acquérir des compétences commerciales et développer ses qualités interpersonnelles aussi appelées soft skills.  

Bref, on acquiert un savoir-être.

certification wedvendor

L comme Leadership

Leadership. C’est le cinquième niveau de la pyramide et le dernier avant d’être prêt·e à se lancer comme Wedding Planner/Designer indépendant·e. Il va falloir acquérir des compétences entrepreneuriales. À ces derniers niveaux de la pyramide WedSKILLS, on analyse, on synthétise et on évalue.

Bref, on acquiert un savoir-devenir.

certification wedentrepreneur

S comme Showing 

Montrer. C’est le dernier niveau de la pyramide. Une dimension de la pyramide qui m’a été inspirée par ma propre expérience et mon observation, depuis 10 ans, du secteur de la formation au milieu du mariage. J’ai été en première ligne pour identifier puis tenter de comprendre ce qui animait les Wedding Planners expérimenté·e·s à vouloir partager leur expérience. J’intègre aujourd’hui complètement cette dimension dans ma vision du métier et de mon secteur de la formation.

Bref, on apprend à faire-savoir.

WedSKILLS®, ou pyramide de compétences du Wedding Planner/Designer 

La pyramide est donc une base de structuration du référentiel de compétences du Wedding Planner ou du Wedding Designer. 

Mais qu’est-ce qu’un référentiel de compétences ?

Un référentiel de compétences est un inventaire des différentes compétences nécessaires pour exercer un métier ou occuper un poste. 

C’est après avoir suivi une formation « construire un référentiel de compétences métier » en 2017 (eh oui, les formateurs aussi développent continuellement leurs compétences) que j’ai affiné ma vision du métier de Wedding Planner et celui de Wedding Designer. Mais aussi, j’ai pu mieux comprendre les enjeux d’un référentiel et surtout les articulations entre les différentes compétences. Tout ceci a fait son petit bout de chemin pour arriver au référentiel de la pyramide WedSKILLS®, qui a vocation à continuer d’évoluer, tant que le métier évoluera ! 

Ce référentiel compte plus d’une centaine de compétences, listées par ici. 

Une montée en compétence horizontale et verticale

Théorie, application, pratique, et perfectionnement

Un élément qui n’est pas visible sur la pyramide d’origine (car elle serait trop complexe à comprendre en seul coup d’œil) mais que je distingue bien dans ma pédagogie, c’est aussi la corrélation entre 4 dimensions différentes de l’apprentissage (et donc la montée en compétences) : la théorie (savoir et méthodes), l’application (exercice, cas pratique), la pratique (atelier, stages, mise en situation ou retours d’expérience des pairs) et le perfectionnement (expérience personnelle et formation continue), qui évoluent de manière asynchrone, dans une carrière. 

100% de compétences

On commence d’abord par acquérir un socle solide de connaissances indispensables et comprendre les méthodologies d’un métier . Puis, on peut les mettre en pratique et continuer d’apprendre, par l’expérience. 

La pyramide démontre bien que les 4 dimensions sont fortement liés et indissociables. Car à mon point de vue, l’une ne va pas sans les autres. 

Le programme WedSKILLS®

Notre programme d’apprentissage « Wedding Skills » vient donc répondre au besoin de formation de la première dimension : acquérir les bases  et comprendre et appliquer les méthodologies. Parce que nous avons décidé de nous spécialiser complétement à ce niveau d’apprentissage pour vous apporter le meilleur !

Puis, nos apprenants continuent leur apprentissage tout au long de leur carrière. Ils ont d’abord l’opportunité de suivre un ou plusieurs stages à travers le réseau de l’IWI Alumni, directement après la formation (pratique). Mais aussi, iels pourront suivre, tout au long de leur carrière, d’autres formations dans l’industrie du Mariage. 

Car comme vous l’aurez compris, apprendre un métier demande différentes étapes tout au long d’une carrière.

Vous aurez donc l’occasion d’apprendre de vos pairs, de suivre des Masterclass et des ateliers avec des Wedding Planners de terrain qui partagent leur expérience. Ce ne sont pas les formations pratiques qui manquent dans le secteur du Mariage.

Mais j’aime à penser que vous n’aurez pas 2 fois l’occasion d’acquérir, à travers un accompagnement individuel exclusif tel que le programme WedSKILLS, des bases solides, les meilleurs méthodologies et des outils concrets avec une spécialiste de la formation aux métiers du Mariage, ayant accompagné plus d’un millier de futurs Wedding Planner/Designer, possédant plus de 20 000 heures d’expertise en Wedding Business consulting acquis depuis 2008, et fondatrice d’un des leaders de la formation aux métiers du mariage en France.

Parce que je pense que, pour chaque étape, il faut choisir des professionnels adéquats. Et notamment un·e spécialiste de la formation et de l’andragogie (pédagogie pour adultes) pour bien démarrer ! Qu’en pensez-vous ?

 

Laisser un commentaire